L’Art numérique à maturité (1/5) – Présentation de saison

Une rentrée cyber : septembre-octobre 2004

2004, l’âge de la maturité pour les arts numériques ? Certains en doutent, d’autres le prétendent. Loin des microcosmes dans lesquels ils pataugeaient souvent jusqu’à la fin des années 1990, net-art, installations multimédia et autres pratiques numériques (musiques…) sont de mieux en mieux intégrés au sein du paysage artistique parisien.

Après une courte phase de surenchère artistique vers le tout numérique (et son lot obligé de bidouillages velléitaires et sans envergure), il semble que la majorité des institutions aient décidé de se tourner vers des artistes aux visées convaincantes et aux œuvres significatives. Pour se retrouver dans la pléthore de propositions de la rentrée, voici un bref tour d’horizon.

  • Des festivals
. Cette rentrée est marquée par quelques grands festivals pluridisciplinaires. Le premier d’entre eux Villette numérique 2004 et son expo Zone de Confluences.

  • Des expositions monographiques. Outre ces manifestations, quelques expo-sitions monographiques significatives marquent la rentrée.

  • Des événements et des rencontres. 
D’un point de vue événementiel, la « Nuit Blanche » (du 2 au 3/10) reste un haut lieu de découverte de la création contemporaine. Des dizaines de conférences et rencontres sont également organisées.

  • Au terme de ce voyage…
 Au terme de ce bref tour d’horizon, il apparaît que les arts numériques occupent une place de choix dans le paysage artistique parisien et atteignent même une relative maturité.


Article initialement publié sur Fluctuat le 20 septembre 2004

A découvrir : sélection d’articles et critiques